France

Chouette, le nouveau logo Kering

Partager

Facebook
Twitter
Suivre par E-mail
SOCIALICON

Kering logo_RVB_KERING_10cm

Consolider un nouveau positionnement et accélérer les derniers changements en délivrant au marché un message fort et positif : telle est l’ambition de la nouvelle identité visuelle de PPR que l’on nommera désormais Kering à travers le monde y compris en Chine, où l’expression « Kai Yun » signifie ciel dégagé. Depuis l’arrivée de François-Henri Pinault, le conglomérat d’entreprises de distribution et de vente par correspondance tourné tout au plus vers l’Europe a amorcé son virage vers un groupe de luxe, sport et lifestyle à dimension internationale sur des segments de croissance beaucoup plus porteurs. Il y a trois ans, PPR revendiquait 75 000 employés, aujourd’hui ils sont 33 000. PPR s’est séparé de Rexel, du Printemps, de CFAO puis de Conforama. Il est ainsi su que l’ex-PPR doit encore se désengluer intégralement de Redcats (la Redoute, Cyrillus, Vertbaudet) et de la FNAC pour parachever son œuvre largement honorée par des titres boursiers qui tutoie des sommets, encourageant ainsi l’imagination, comme le présage sa nouvelle signature.  1zznuja

Pour sécuriser cette brillante opération de communication, l’ex-PPR s’est adressé à pas moins de trois agences de communication : Havas Lifestyle pour le logo et le site web, Dragon Rouge pour la signature et la stratégie et TBWA pour la campagne. Cela donne notamment des communiqués de presse qui se déroulent à merveille, prévoient la version chinoise et la version chinoise traditionnelle, le tout agrémenté des photos nécessaires. Ainsi, pour qui cela intéresse, l’ensemble des motifs qui ont conduit au choix d’une chouette stylisée sont largement énoncés dans ce corpus et repris par la presse.
« Kering figure parmi les leaders mondiaux de l’habillement et des accessoires, développe un ensemble de marques puissantes de Luxe et de Sport & Lifestyle : Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni, Christopher Kane, Stella McCartney, Sergio Rossi, Boucheron, Girard-Perregaux, Jeanrichard, Qeelin, Puma, Volcom, Cobra, Electric et Tretorn. En encourageant l’imagination sous toutes ses formes, Kering permet à ses marques de réaliser leur potentiel de croissance et ouvre la voie à des méthodes plus durables. »

En ce qui concerne l’identité visuelle, la légèreté et l’agilité de l’ensemble est remarquable. Désormais compétiteur revendiqué du groupe LVMH, Kering développe une approche alternative qui paraît plus enlevée et aérienne face à son concurrent qui semble relégué au statut de poids lourd du secteur. La chouette s’envole, la signature pourrait être celle de F.H. Pinault, les couleurs s’affichent en nuance, le tour se joue aisément. A contrario d’une signature qui équilibre bien l’ensemble, quelques maladresses semblent présentes. Nous pourrions pousser le comble jusqu’à imaginer que le petit défaut visible symbolise la signature de la main humaine, bien loin de l’implacabilité de la machine. Mais, il paraît tout de même dommage d’avoir eu un traité plus illustratif de la face de la chouette que de son corps. Tandis que le rapport entre la typographie de Kering et le signe semble désavantager quelque peu ce dernier.

Il ne vous reste qu’à découvrir le film qui dévoile le logo.

 

Capture d’écran 2013-03-25 à 23.34.14 Capture d’écran 2013-03-25 à 23.34.49 Capture d’écran 2013-03-25 à 23.35.07 Capture d’écran 2013-03-25 à 23.35.44 Capture d’écran 2013-03-25 à 23.35.59 Capture d’écran 2013-03-25 à 23.36.52

1 commentaire

  1. bruno78

    Beurk. Drôle de nom… O_o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More reads