Fortuneo, nouveau logorigami

Comparatifs_fortuneo_2016Bien qu’elles aient profondément transformé les usages, les banques en ligne défendent leur longueur d’avance en modernisant leurs interfaces et leurs identités visuelles. Après Boursorama l’année dernière, c’est au tour de Fortuneo. Fini le logo monopoly, la marque passe au logo origami.

Fortuneo a bien changé depuis sa création, et son activité de courtage a progressivement évoluée vers une vraie banque en ligne, avec une relation client souvent citée comme la meilleure du marché. Confortant la marque dans son leadership, la nouvelle identité pose les bases d’une relation 100% digitale et 100% humaine.

Les deux fondamentaux de l’ancienne identité visuelle (le vert historique et le personnage qui apporte une dimension humaine) ont ainsi été repensés pour être plus modernes.
Le nom de marque s’inscrit désormais en minuscules dans une typographie retravaillée pour être plus ronde, plus condensée et facilement utilisable en digital.
Une recherche d’épure et de simplicité qui se traduit également dans le personnage iconique. Laissant sa cravate et son costume de courtier au vestiaire, il prend désormais la forme d’un origami. Une représentation minimaliste et abstraite qui facilite l’application de l’icône en digital et en fait un leitmotiv visuel fort, plus lisible.

Un nouveau logo harmonieux qui répond à une logique « mobile first » – sachant que la plupart des internautes consultent désormais leurs comptes bancaires sur leurs smartphones – tout en véhiculant des valeurs de confiance, de proximité et d’agilité. Résultat : une banque qui gagne en stature tout en magnifiant sa dimension relationnelle et contemporaine. Chapeau.

article-740x460-02 article-740x460-09 article-740x460-08 article-740x460-05 article-740x460-06 article-740x460-07

Agence : W&Cie

One response to “Fortuneo, nouveau logorigami

  1. Je ne trouve pas ça du tout inspiré… Le logo perd le peu de personnalité qu’il avait en singeant des codes archi-vus…
    Il n’y a aucune élégance, c’est fade. Quelle déception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *