Changements de logos

Marvel Studios enfile un nouveau logo

Partager

Facebook
Twitter
Suivre par E-mail
SOCIALICON

Comparatifs_marvel_2016Face à la foule agglutinée dans le fameux Hall H de San Diego où se déroule le Comic Con chaque année, Marvel a encore fait des merveilles. Après avoir révélé une série de nouveaux trailers, le studio qui répond désormais de Disney en a aussi profité pour révéler sa nouvelle identité…disneyifiée.

A la manière des images qui défilent dans son logo, l’épopée Marvel semble interminable. Après avoir changé de logo en 2011 et en 2012, le célèbre studio aux mille millions de dollars s’affranchit de l’univers comics et prend son indépendance…ou pas.
Attachée aux studios Disney, on se demande si la marque réussira à garder son âme. Une chose est sûre : son identité a déjà pris un coup.

À l’ancien logo qui puisait dans les origines BD de Marvel et en faisait un respectable éditeur de super-héros succède un logo aux gros sabots, style super-studio hollywoodien.
Le nom Marvel n’a pas bougé mais le fond rouge fonctionne désormais comme un cartouche auquel on a accolé le mots « studios » en lettres capitales, avec une typographie rejoignant vaguement celle du nom de marque. Le déséquilibre visuel est flagrant entre la partie blanche et rouge en cartouche, et la partie noire et blanche au filet. On se demande comment un tel logo peut vivre sur certains supports tant le contraste est fort. Une absence de cohérence et d’unité qui en dit long sur l’éloignement du studio avec les racines comics de la marque.
Pire encore, les génériques des films dans lesquels apparaissent le logo ont remplacé le défilement des pages de BD par un nuage d’images de films, de visages d’acteurs et de mots tapés à la machine. Un imbroglio d’éléments visuels déconnectés de l’univers de la marque et impossible à pérenniser tant les personnages et les épisodes changent et se multiplient.
Que dire également du nouvel habillage sonore ? Construit comme une envolée épique, il réduit l’univers des super héros à une course vers la victoire qui glisse dangereusement vers un positivisme lisse et simplet. Où est donc passée la noirceur illuminée de l’excitation des pages que l’on tourne ? Mystère.

2 commentaires

  1. Amine

    Ça me rappelle Panini Comics =p

  2. Reittan Natëag

    Le déséquilibre est certes flagrant mais sûrement recherché, le logo est semblable à un comic ouvert, le cartouche Marvel étant sur la 1ère de couverture et le « filet » Studios en tant que der de couv.
    Le logo prendrait, dans ce cas tout son sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More reads