Changements de logos

PlayStation : Une énorme prise de risque

Partager

Facebook
Twitter
Suivre par E-mail
SOCIALICON

Orgasme auditif sur orgasme…

Le 3 Décembre 1994, Sony lançait pour la joie des petits comme des grands la cultissime : PLAYSTATION 1. Impossible de compter le nombre d’orgasmes auditifs produit par la console lors de son animation d’ouverture… Mais une chose est sur cette petite boite en a fait rêver plus d’un.

Une passion à travers les âges

Après avoir poncé la 1, la 2, la 3, trompé Sony avec Microsoft, revenir sur la 4, puis finalement tout quitter pour élever des loups en Laponie, nous revoilà 16 ans plus tard, avec plus de rides que de cheveux devant l’annonce de la toute dernière… PLAYSTATION 5 !!!!

Le risque, le risque, le risque !

Que d’hurlements j’entends à travers votre écran et cela se comprend. Toutefois si nous allons parlé de Sony et de cette soit-disante merveilleuse petite boite, ce ne sera pas pour échanger sur les prochaines innovations technologiques, mais pour analyser son identité visuelle. Spoiler alert : Sony aime le changement.

PlayStation 1, la naissance

Le tout premier logo de PlayStation offre un joli jeu de lettres, où le P et le S sont liés à travers une forme en trois dimensions. Quatre couleurs, le rouge, jaune, vert, bleu, symboles de la brillance, la passion, la joie, le charme et l`élégance de cette console. Conceptualisé par Manabu Sakamato, il reste surement l’un des logo les plus culte.

PS2 et PSP, deux soeurs jumelle

Dès 2000, lorsque Sony sort la Playstation 2, suivie de la PSP en 2004, l’identité évolue vers un logo plus minimalisme, sans fioriture. Seule une alternance de bleu vient rythmer la monotonie. Le logo se veut simple pour une console qui se complexifie.

PS3 et PS4, fausses jumelles des soeurs jumelles

Sortie respectivement en Novembre 2006, puis Novembre 2013, la PS3 et la PS4 se positionnent comme des fausses jumelles. L’idée est la même, réduire le logo aux initiales de la console. Mais cette fois-ci, les bâtons s’adoucissent, les angles se perdent. Le logo s’enterre définitivement dans le noir pour plus d’élégance.

PS5, le paroxisme de la différence

Car on ne change pas une équipe qui gagne, Sony a dévoilé au CES de Las Vegas, un logo quasi identique pour la future PlayStation 5. Seule différence ? Le numéro. Rien plus, rien de moins, alors certains n’auront pas tardé pour moquer l’équipe de Design de Sony…

Alors, pourquoi ne pas changer ?

À travers le magazine Business Insider Japan, Jim Ryan, actuel PDG de Sony Interactive Entertainement répond aux incompréhensions « Il est important que les consoles s’inscrivent dans la continuité de la marque PlayStation. Dès qu’une personne voit ce logo, elle doit se dire : ‘C’est PlayStation’. Avec plus de 100 millions de possesseurs de PS4 dans le monde, il existe une immense communauté. On se doit de répondre à leurs attentes, de les captiver, et de faire en sorte qu’ils restent attachés à la marque. »

En comparaison des concurrents Xbox et Nintendo, ces derniers doivent à chaque réédition recréer de nouvelles identités et logos qui risquent peut-être de brouiller ou complexifier leur communication. Sony a installé PlayStation à la tête d’une longue dynastie. Alors espérons que le nouveau Roi sera à la hauteur de nos espérances…

 

1 commentaire

  1. Kevin Begon

    À noter que le logo de la PlayStation 3 utilisait initialement la police du film Spider-Man…
    Garder le même logo au fil des consoles n’est pas non plus toujours synonyme de succès, quand on voit l’échec commercial de la Wii U, successeur de la Wii, qui avait pourtant connu la gloire. Ou encore la Nintendo 3DS, après la Nintendo DS. Le risque étant que le consommateur ne voie pas la nouvelle venue comme une véritable nouvelle console mais seulement comme une version améliorée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More reads