Froda joue avec les volumes

comparatifs_froda_2016

Monetise était une solution d’emprunt pour les petits businesses. La marque devient Froda, et ce n’est pas qu’un changement de nom : l’identité visuelle est complètement relookée.

Le nouveau nom de la marque signifie « prospérer » suédois : la marque s’éloigne d’un nom trop littéral pour proposer une vision à plus long terme et plus positive de leur action pour leur clients.

L’ancien logo évoquait les courbes de la finance, et les sommets des montagnes ; Le nouveau est surprenant. Irrégulier dans sa casse et sa police, il accroche l’œil et interroge sur sa légitimité dans un milieu financier. Chaque lettre semble désolidarisée de la précédente.

Ce n’est qu’en le voyant dans sa version 3D, découpée dans le bois, que l’on comprend le fonctionnement des lettres et des volumes, et que l’on peut l’interpréter comme un tout. C’est ce logo en 3D qui prend vie sur le site de la marque, et chacun de ses éléments y trouve sa place dans l’écosystème visuel.

Une identité visuelle risquée, mais qui correspond bien aux nouvelles valeurs dont se réclame la marque.

 

froda_elements froda_f_alone froda_icons_application froda_icons froda_logo_materials froda_logo froda_patterns_material froda_process froda_web

One response to “Froda joue avec les volumes

  1. Si on a besoin de 10 images sur la construction en bois (sic) d’un logo, cela veut donc dire que la compréhension du message est raté ? A moins de faire vivre cette belle construction directement dans le logo ? Mais quel est le lien entre cette débauche de créativité et une société de service bancaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *