1/8. Les logos que vous n’avez jamais vus – L’autre logo de BPI.

janvier 13th, 2014 · by Lisa - Bedandy · 3 Comments

Compétition perdue, choix politiques, excès de prudence, incompréhension ou simple désaffection, de nombreuses raisons peuvent empêcher de belles créations de voir le jour. Logonews a mené l’enquête. Tous les lundi pendant 2 mois, nous vous présentons un logo qui aurait pu exister mais, que vous ne verrez jamais, faute d’avoir été  choisi. A vous de voir celui que vous préférez !

L’autre logo BPI

Première série de notre dossier spécial sur les logos inédits : les « versus ». En mai dernier Logonews vous présentait le nouveau logo de la Banque Publique d’investissement, conçu par l’agence Saguez & Partners, budget de 76 000€. Pour rappel, le voici ci-dessous. En concurrence avec Havas et Seenk, Saguez & Partners a remporté l’appel d’offres auquel 15 entreprises avaient répondu.

Premier match : Mollesse vs Caractère.

bpifrance

Les commentaires vus sur le logo actuel
L’identité visuelle de la Banque a surpris plus d’une personne. Sceptique, le Figaro rapportait « Ce «i» représente une cordée, une solidarité dans la prise de risque, a tenté d’expliquer Nicolas Dufourcq ce matin au micro de BFM Business« . La double ponctuation étonne « marche-t-on sur la tête ?« . D’autres considèrent que ce logo a davantage l’allure d’une radio que celle d’une banque.

Le logo de SEENK, que vous ne verrez jamais
Julien Soyer, Directeur Artistique au sein de l’agence Seenk – agence à l’origine, entre autres, du lifting très réussi du logo Lacoste mais aussi de l’identité d’Hello Bank – a été mobilisé sur le projet d’identité visuelle pour la BPI. Leur agence n’est pas retenue. Les formes rondes du nouveau logo, incarnées notamment par le jeu sur le point, s’opposent en effet littéralement aux formes anguleuses et aux lettres capitales proposées par Seenk.
L’identité visuelle proposée par Seenk développait un territoire visuel fort, facilement reconnaissable, l’identité s’exprimait de manière plus élégante et statutaire, tout en se teintant d’une volonté féroce adressée par le rouge.

Sur la qualité des identités visuelles en France et dans le Monde
Julien Soyer, comme d’autres, se « pose des questions sur les raisons qui font qu’un logo est choisi ». Force est d’admettre que « le logo sélectionné manque d’innovation et de caractère. Il ne confère pas une identité forte à l’institution. »

Alors, lequel préférez-vous ?
Et, n’oubliez jamais que le logo final est parfois l’aboutissement de décisions si diverses ou nombreuses chez le client que celles-ci peuvent d’autant l’éloigner de son apparence initiale ou voulue par l’agence.

 

bpifrance_piste_02bpifrance_piste_01bpifrance_piste_03

Tags: Dossiers · Inédits

3 responses so far ↓

  • 1 GRAPHICMAN // jan 13, 2014 at 2:10

    Si le premier fait penser à une radio le deuxième ne vous ferait pas penser à SFR par hasard?

  • 2 @ptitmorveux // jan 13, 2014 at 8:00

    Les deux sont horribles.

  • 3 lordlogo // jan 13, 2014 at 9:12

    Franchement, les petits points sont ridicules, trop ludiques, inadaptés….
    En revanche je ne vois pas @ptitmorveux en quoi ils sont horribles
    Quand au deuxième, le petit principe origami est certes pas mal déjà vu, mais il a l’avantage de faire « souple » « adaptable » et beaucoup plus banque que l’actuel.
    Disons que cela fait sérieux et moins enfumade à la Royal

Leave a Comment