Roc-Eclerc trébuche

Logo_Roc_Eclerc

 

Une identité malheureuse pour un lieu funeste. Le groupe Roc-Eclerc, 1er réseau en France de pompes funèbres, a mis à jour son logo au lieu de le changer. Roc Eclerc conserve une communication de hardselleur innapropriée à la réserve incombant à son métier et clame « parce que la vie est déjà assez chère » comme pour s’adosser à son quasi-homonyme E Leclerc.

Le groupe d’organisation d’obsèques, aux 500 magasins n’avait pas fait évoluer son logo depuis 28 ans. Il souhaite ainsi « affirmer sa volonté d’accélérer sa croissance tant en France qu’à l’international. » Plus de 50 000 services funéraires réalisés en moyenne sur le territoire, soit 12% de parts de marché et plus de 20 000 monuments commercialisés chaque année.

Certes, la structure du logo est conservée et gagne en homogénéité. Exit les couleurs criardes, la farandole d’étoiles mais le groupe opte pour une identité qui reste dans le même esprit. Les effets d’ombrage, de luminosité et de relief sont regrettables. La forme ronde et joyeuse, les couleurs bleu et jaune plutôt postales semblent inadaptées. Globalement, la démarche est trop marketing et ne peut correspondre à l’image de sobriété et de respect dont devrait bénéficier ce groupe. Une identité malheureuse pour un lieu funeste.

 

Logo_Roc_Eclerc

Tout sur l’actu des logos dans les services.

4 responses to “Roc-Eclerc trébuche

  1. Je ne suis pas d’accord avec vos commentaires qui ne prennent pas en compte le positionnement marketing de l’entreprise qui a en juger par les captures du site web demeure un hard seller des pompes funèbres.
    Par conséquent la marque cultive l’atypisme dans un paysage concurrentiel très codifié… une stratégie visiblement payante…

  2. Surprenant comme critique.
    Vous avez perdu le marché ou quoi ?
    On a vu passer des identités visuelles bien plus malheureuses ces derniers temps. Je le trouve plutôt correct comme logo. D’ordinaire peu enclin à apprécier les dégradés inutiles, je trouve que celui-ci possède un rôle identifiable, quelque chose de « lumière céleste ». Quant au positionnement de la marque, heureusement qu’il existe des hard discounters en la matière quand on voit le prix des obsèques et l’impossibilité pour de nombreuses familles à honorer leur défunt.

  3. Pas fan non plus et puis « la maison du deuil », je trouve ça déplacé. Il faut imaginer les gens qui se rendent dans ces établissements dans la douleur. Il faudrait un logo sobre, sans fioriture et sans slogan tout court. Où tout doit se suffire à lui-même. Là, le côté marketing et argent qu’on se fait sur les morts et je trouve cela odieux.

  4. Qui dit Hard-seller dit forcément mauvais gout? Je ne pense pas faire le même métier que vous alors. Au contraire il faut rendre un esprit de pas chère, et là c’est pas le cas. C’est faussement sophistiquer pour un sujet qui ne l’ai pas.
    Là la com est réussite: http://www.lentilles-moins-cheres.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *