Changements de logos

Plus Belle l’Europe affirme sa présence

Partager

Facebook
Twitter
Suivre par E-mail
SOCIALICON

Le spécialiste des circuits organisés en Europe modernise son identité visuelle. Plus Belle l’Europe lance une opération séduction dans le secteur concurrentiel des Tours Opérateurs en présentant un nouveau site web ainsi qu’une identité, davantage ancrée dans la modernité.Auparavant, le logo affichait une lecture difficile par la présence de mots à la fois horizontaux et verticaux. La lisibilité était accentuée sur « Plus Belle » délaissant ainsi « l’Europe » qui était peu accessible. Le nom de marque était ainsi coupé en plusieurs points : cet obstacle en termes de lisibilité a été corrigé puisque le nouveau logo reprend une linéarité normale et commune, facilement intelligible.
L’ancienne typographie, entièrement en bas de casse et sans sérif, présentait des traits relativement allongés. Aujourd’hui, les lettres sont moins espacées et le terme Europe est écrit en lettres capitales, ce qui souligne le cœur d’activité du spécialiste des circuits organisés. Enfin, l’ancienne illustration composée d’étoiles qui prenait la largeur du logo et évoquait la dimension hôtelière du tour opérateur a été supprimée. Dorénavant, une icône digitale de signalement remplace le O d’Europe, une manière de signifier la présence de la marque aux quatre coins du continent.
Enfin, un bleu clair remplace le noir, qui était dur et peu enclin à l’émotion. Plus Belle L’Europe est en effet une entreprise qui facilite la découverte d’un pays ou d’une région en organisant le circuit : de ce fait, l’évocation apaisante et calme du bleu correspond davantage à l’idée d’un voyage organisé et du service proposé par la marque.

Ainsi, le logo s’est modernisé : l’identité réalisée invite à l’apaisement et évoque par la conjugaison de l’icône digitale et du mot Europe en lettres capitales, l’idée d’une multi présence sur le continent. Quand bien même il n’apporte que peu de singularité, ce logo se démarque de l’ancien et s’ancre dans la contemporanéité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More reads