France

Polytechnique met en avant l’X

Partager

Facebook
Twitter
Suivre par E-mail
SOCIALICON

polytechnique

 

 

La prestigieuse école Polytechnique a dévoilé aujourd’hui sa nouvelle identité visuelle. Son surnom l’X qui tire son origine de la présence de deux canons croisés sur l’insigne de l’École et la prééminence des mathématiques dans la formation des polytechniciens, fait son introduction dans le logo. Le surnom aussi célèbre que le nom officiel le remplace désormais, ce qui est assez unique pour être souligné. Une lettre qui devient l’élément majeur de l’identité au détriment du blason de l’école désormais difficilement lisible.

Une identité dont la structure est en trois parties : Le haut constitué du blason séculaire, le centre avec le surnom l’X utilisé depuis le 19eme et le nom de l’école utilisant la typographie Avant-Garde de Herb Luballin. Une transition de classique au moderne qui affiche les ambitions de cette école.

Jacques Biot, président de l’École polytechnique, considère que cette nouvelle identité reflète les  nouveaux enjeux stratégiques auxquels l’établissement est confronté : « Par sa capacité à faire changer les perceptions, par son impact sur les imaginaires collectifs et individuels, l’identité visuelle a une fonction essentielle pour accompagner le projet de transformation de l’École polytechnique. Elle doit devenir le vecteur d’une image renouvelée, contemporaine et projetée vers l’avenir ».

LogoAX_cmjn LOGO_ECOLE_POLYTECHNIQUE_horizontal_cmjn LOGO_FONDATION_POLYTECHNIQUE_vertical_cmjn

Voici un lien pour pouvoir consulter en ligne le Brandbook de l’identité réalisée par Babel.

 

3 commentaires

  1. Anne

    Je ne suis pas sure du l’ et de la forme en elle même du X… Pour moi ça me parait étrange.

  2. Tom

    Oui, je suis pas convaincu non plus. Chaque élément est élégant, mais l’ensemble ne fonctionne pas.

  3. Sidnah

    Pour moi ce logo est une vaste blague, il n’y a aucune unité graphique, pas d’équilibre… Les logos hipsters basés sur la croix on été tournés en ridicule et complètement décrédibilisés, ce n’est pas pour rien.

Répondre à Sidnah Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More reads